Me suivre et me contacter!

Facebook: Papillons d'Onyx
Instagram: papillonsdonyx
Hellocoton: Papillons d'Onyx

E-mail: papillonsdonyx@gmail.com

12 février 2015

[Movies] Fifty shades of Grey, du papier à la pellicule

A moins que vous ne viviez dans une grotte ou sur une île déserte (comme je vous envie), vous n'avez pas pu passer à côté de la trilogie "littéraire" Fifty shades of Grey et de son adaptation cinématographique sortie ce mercredi 11 février!




Je ne dis pas cela vous a intéressé ou vous intéresse particulièrement, mais il est clair que le buzz produit autour de ce sujet est difficilement évitable puisqu'il a été repris par de nombreux secteurs; l'industrie du plaisir avec des sextoys estampillés Fifty shades of Grey (que vous pouvez d'ailleurs retrouver en vente ici); de la lingerie qui se veut sensuelle et affriolante et même des collections de vernis à ongles aux cinquante nuances de gris...








Je dois d'ailleurs vous avouer que j'étais très réticente à l'idée de me plonger dans cette trilogie. Il faut dire que quand un livre ou un film est trop populaire, j'ai plutôt tendance à le fuir. C'est exactement ce qui s'est passé avec les trois tomes Fifty shades of Grey qui trônent dans ma bibliothèque depuis des mois, et que je n'arrivais pas à "toucher"...Jusqu'au moment où je suis tombée sur la bande annonce du film (il y a environ deux semaines).

Ces premières images m'ont intriguée et m'ont donné envie de découvrir la version "encrée" de l'histoire. Il ne m'a fallu qu'une nuit pour dévorer le premier tome... et pour attiser ma curiosité.
J'ai rencontré beaucoup de critiques négatives, disant que le niveau d'écriture est médiocre, qu'il s'agit davantage d'une histoire à l'eau de rose que d'un récit SM, et que seules les jeunes filles en fleur ou les ménagères en manque de sensations et frustrées, peuvent ressentir un quelconque émoi à la lecture de ces livres.

Je pense, sincèrement, que lorsque Erika Leonard James a écrit cette histoire entre une jeune fille innocente et un homme aux goûts sexuels singuliers, elle ne cherchait pas à concurrencer Shakespeare. Il est donc, à mon sens, inutile de tenter de comparer ce qui n'est pas comparable. 

Prenons plutôt le phénomène pour ce qu'il est; un livre léger qui narre une histoire d'amour où les deux protagonistes, Christian Grey et Anastasia Steele, se cherchent, se découvrent, (s)'expérimentent, s'aiment, se déchirent... Une histoire de coeur et de sexe comme on en a déjà lues et vues des milliers.

La touche particulière apportée par l'auteur est justement ce qui a fait le succès mondial de la trilogie. Plutôt que de décrire des scènes de sexe banal et commun, E.L James a construit la relation affective (car oui, les sentiments sont présents) qui unit les deux amants de façon peu conventionnelle. Elle a rendu "acceptable" ce qui a longtemps été considéré comme une déviance, un penchant inavouable; le sado-masochisme! Voilà, c'est dit!

Version papier VS version ciné

Fifty shades of Grey est une histoire d'amour un peu mystérieuse entre une jeune femme sur le point de finir ses études littéraires, et un riche homme d'affaires aux tendances sexuelles relativement inhabituelles. Je nuance mes propos car en réalité, tout dépend du lecteur - de la lectrice. Certaines personnes trouveront probablement les passages érotiques choquants, alors que d'autres n'y verront que des préliminaires pour novices.

Quoi qu'il en soit, j'ai personnellement apprécié la lecture de cette trilogie, même si en fin de compte, le réel attrait de l'histoire est l'"attachement" que l'on éprouve pour ces deux personnages qui jouent au chat et à la souris. Certes, la cravate comme liens, les menottes ou encore les fessées en guise de punition apportent du piment à l'histoire, mais ne nous font pas, pour autant, oublier la souffrance d'Anastasia qui en "veut plus", ou celle de Christian qui ne connaît l'amour et le sexe que sous l'angle de la domination et de la soumission.

L'avantage non négligeable lorsqu'on se contente de lire, c'est que l'on se fait son propre film. Les personnages, les lieux, les atmosphères se créent grâce à l'imagination. Imagination qui diffère de celles de nos amis, de nos collègues ou de tout autre être humain.

L'adaptation cinématographique nous met face à une seule et unique version (celle du réalisateur), et qui peut difficilement ne pas décevoir. Le choix des acteurs a fait et fait encore débat; pourquoi Jamie Dornan et Dakota Johnson? Parce qu'il fallait procéder à une sélection et que de toutes façons, aucun couple duo n'aurait fait l'unanimité.




En entrant dans la salle obscure, je ne savais pas tellement à quoi m'attendre malgré les nombreuses critiques que j'ai pu lire depuis la sortie du film. J'avais simplement envie de m'engouffrer dans cette histoire et de jouer les voyeuses. C'est d'ailleurs le seul rôle que peut tenir le spectateur en regardant défiler les images. Il faut l'assumer et accepter de ressentir la gêne et le plaisir qui s'entremêlent à chaque fois que l'occasion nous ai donnée de pénétrer dans l'intimité (sexuelle et sentimentale) des deux personnages principaux.

Je ne vais pas le nier ni m'en offusquer, il y a des scènes de nu, des scènes d'amour, des scènes de passion, des scènes de souffrance... Tous les ingrédients sont présents pour nous faire passer d'une émotion à l'autre et pour nous faire oublier les préjugés avec lesquels on est/aurait pu arriver.

Personnellement, je n'ai pas été déçue par le film que je trouve fidèle au premier tome de la trilogie. Les scènes érotiques sont très esthétiques, la musique est bien choisie (même si très commerciale) et le rythme est plutôt agréable. En revanche, je suis assez mitigée sur certains points: j'ai trouvé que, de manière générale, le film était beaucoup trop soft concernant la façon d'aborder les scènes de sexe (si vous vous attendez à du BDSM pur et dur, passez votre chemin).

Alors que l'Anastasia du livre est au bord de l'orgasme à chaque fois que Christian pose les yeux (ou autre chose) sur elle, celle du film n'atteint à aucun moment le plaisir ultime qu'elle décrit pourtant avec tant de délice dans la version romancée.

Aussi, la part sombre de Christian est à mes yeux pratiquement inexistante et j'ai trouvé cela très dommage. Pour moi, c'est cette face obscure qui rend le personnage extrêmement séduisant, attirant et attendrissant. La tendresse et les gestes amoureux qu'il a envers Anastasia me semblent exagérés par rapport à la dureté que l'on perçoit chez ce personnage lorsqu'on est plongé dans le livre.

Enfin, je pense que les scènes de domination et de soumission sonnaient davantage comme des jeux de rôles. Je m'explique; on ne ressent pas la tension sexuelle permanente dépeinte par E.L. James. Et puis finalement, Christian semble s'amuser avec Anastasia alors que ces rapports de pouvoir devraient apparaître comme un besoin vital, un ingrédient indispensable à son plaisir sexuel.

De mon point de vue, la scène la plus réussie est incontestablement celle de la négociation du contrat de soumission. Le dialogue, les attitudes, le décor... tout paraît tellement surréaliste! Je considère que cette adaptation cinématographique a clairement démystifié l'histoire telle que je l'avais imaginée en lisant le livre.

En conclusion, je vous dirais, pourquoi passer à côté d'une lecture/adaptation émouvante, prenante et subtilement érotique, à partager à deux pour s'inspirer des scènes sensuelles, ou pour donner à votre partenaire l'envie d'explorer une nouvelle façon de vous "aimer"? D'ailleurs, n'hésitez pas à faire se rejoindre fantasme et réalité en optant pour quelques uns des accessoires vendus sur le site KissKiss.ch, spécialement créés pour répondre à vos envies les plus friponnes.




4 commentaires:

  1. Merci pour cet article Nadia j'attendais ton avis (et celui d'Elsa du coup aussi;)) avec impatience !
    Perso, je suis gavée par le buzz que cette trilogie a fait, pour être honnête ça me donne même pas envie d'aller voir ce film. Et ce n'est pas vraiment un style de films que j'aime, je suis plus SF que SM (ahahah je suis au taquet là bon jme tais^^)
    Mais par simple curiosité je le regarderais (mais pas au ciné;))
    Bisous ma jolie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Mélanie! Je suis d'accord avec toi concernant le tapage qui est fait autour de ce film et des livres avant ça. Mais je pense que ça vaut le coup de satisfaire sa curiosité :-) C'est quoi SF? J'ai dû loupé un épisode! :-P Mais franchement, c'est loin d'être du "vrai" SM, c'est clairement des scènes de "sexe vanille" comme dirait M. Grey.
      Bisous

      Supprimer
    2. Sexe vanille ahah ^^
      SF= Science-Fiction ;)
      Je le téléchargerai certainement ;) juste pour voir^^
      Bisous :)

      Supprimer
    3. Ah d'accord! Je cherchais SF dans le domaine sexuel :-p
      Oui, télécharge-le "juste pour voir" parce que franchement, Jamie Dornan vaut plutôt le coup d'oeil :-D
      Bisous

      Supprimer