Me suivre et me contacter!

Facebook: Papillons d'Onyx
Instagram: papillonsdonyx
Hellocoton: Papillons d'Onyx

E-mail: papillonsdonyx@gmail.com

8 janvier 2012

[Words] Cher monde

Bonjour à toutes et à tous,

Aujourd'hui, un poème sur le monde d'aujourd'hui et ce qu'il m'inspire lorsque le pessimisme prend place.




Cher monde!

Notre monde défiguré,
Complètement brisé.
Tant de gens y ont vécu,
Paysages splendides à perte de vue.
Maintenant, il ne reste plus que sang et pleurs,
Ainsi, toute cette douleur,
A envahi nos cœurs et nos âmes,
Comme si nous lui avions dit « Bienvenue Belle-dame »,
Alors qu'un simple mot, déclencheur de cela,
A réussi à le rendre tout  au loin là-bas,
Un monde massacré,
Alors qu'il demandait la paix.
Me rendant compte,
Qu'il n'y a plus de porte.
Je pleurs à n'en plus pouvoir,
De voir que nous n'avons plus le droit de vouloir.
Un jour, la tendresse s'étendra sur le monde,
Mais pour l'instant, la tristesse envahit ses ondes.
Alors, continuons à prier,
Pour que l'univers puisse devenir paix.
Pauvre chose que les guerres ont détruite,
N'est devenu que ruines et bruits.
Si belle il y a longtemps
Que personne maintenant,
N'ose espérer qu'un jour,
Elle puisse devenir paix et amour.
On voit dans les rues des enfants qui jouent,
Des femmes se saluant, s'embrassant sur les joues,
Des hommes se serrant la main,
Et des couples finissant leurs chemins.
Mais tout cela n'est qu'illusion,
Car bientôt cela sera devenu prison.
Prisons de pierres,
Où il n'y aurait que hivers.
Profitons du peu de temps qu'il nous reste.
Ainsi, nous pouvons revêtir nos vestes,
Pour vivre le calvaire,
Qui nous attend à bras ouverts.
Tout au bout de ce tunnel,
Qui se divise en petites ruelles.
Ainsi, chacun de nous suivra son chemin.
Peut être en tenant la main,
De l'être qu'il a toujours aimé,
Sans pouvoir l'admirer,
Car aveuglé par toute cette violence.
Nos visages ne sont devenus que nuances,
Quelques uns accompagnés,
D'autres abandonnés.
Nos vies ne seront plus qu'un vide
Aux conséquences avides.
Alors, tenons-nous la main,
Et attendant demain,
Jour de mélancolie,
Dans un monde de folie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire